Le manuscrit de la Lignée de Sylve Index du Forum
Le manuscrit de la Lignée de Sylve Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Histoire] Le très triste héros

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manuscrit de la Lignée de Sylve Index du Forum -> Le Manuscrit -> Histoire et autres.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Trai-Shor
Les autres

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2010
Messages: 35
Localisation: Belfort

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 20:00 (2010)    Sujet du message: [Histoire] Le très triste héros Répondre en citant

Une histoire que vous attendiez surement avec impatience !


Un jour calme et banal dans le royaume de Sevamor se passait dans l'ancien village de Pierre'Taillée. Ce village tirait son économie du fait qu'il soit proche d'une carrière de roche qui  lui a donné le nom.
On venait du monde entier pour admirer les superbes sculptures mais aussi pour voir un monument qui n'était pas courant depuis le chaos d'Ogrest. Un temple d'Enutrof datant d'une époque ancienne ! Un temple de toute beauté où se trouve un artefact laissé par le dragon d'or lui-même au prêtre Diaha-Mans.

C'est donc pendant ce jours, quand le soleil était à son zénith qu'est né un garçon. Le fils du baron qui possédé le village ! La nouvelle se rependu comme une traînée de poudre entrainée par le vent.

Hélas pour lui, il n'était que le sixième enfant, troisième garçon né du baron et n'avait donc pas le droit à l'héritage...
L'enfant semblait pur et serein... De plus, on pouvait déjà voir qu'il était pré-destiné à être un disciple de Iop, grand dieu guerrier, ce qui ferait de lui un fier soldat !

 Malheureusement, sa prédisposition lui posa des indispositions pour l'apprentissage... Il n'a appris que très tard à parler... Quand il atteins l'âge de cinq ans, ses parents le mirent dans une école très réputée, espérant combler ce défaut...
Ses difficultés lui ont causés maintes douleurs du fait qu'il soit repoussé par ses camarades... Ce qui le poussa à faire ce qu'on nomme des bêtises...

Le pire était surement la morale de ses maîtres : « Un adepte de Iop doit affronter la vie avec courage ! », « Un adepte de Iop doit connaître la discipline ! »...
Bien qu'il aimait Iop et qu'il voulait devenir un grand guerrier à l'image de son dieu, il ne voulait pas se confronter à la réalité... C'était son coté rêveur... « Si seulement la vie était plus simple ? », « Si seulement les gens m'acceptaient comme je suis ? », « Si seulement j'étais plus intelligent ?... »... Tant de questions frappaient dans sa tête comme un marteau sur un clou l'enferment dans son for intérieur de plus en plus profondément...
Il pensait que si les autres ne l'acceptaient pas, c'était de sa faute... C'était son coté candide et innocent...
C'est à l'âge de sept ans qu'il trouva enfin une issue à son isolement... Il fut accepté, malgré ses différences, par un petit groupe restreint de personnes pré-destinées à un dieu.
Il était composé d'une adepte de Sram, d'un adepte de Sadida, d'une adepte d'Eniripsa et d'un adepte d'un dieu inconnu qui répétait sans cesse : « Ma ' c't'est l'grand di'dieu « Ploulpe », qué j'vous dis ! *Bloulple*  ».
Heureux d'appartenir à son groupe, ils commencèrent rapidement à entrer dans une relation dangereusement proche allant jusqu'à être toujours ensemble et ne jamais se séparer, même pour dormir.


Deux ans passèrent et ils se mirent en tête d'aller chasser des brigands pour rendre la terre plus belle car ils avaient enfin l'âge pour pouvoir sortir de l'école !
L'adepte de Iop découvrit alors le monde extérieur et fut ébahit de tout son être par la beauté des paysages, par la diversité des bêtes, par la splendeur de la liberté. Ils cherchèrent alors des « méchants » à tuer !

Entre les cours et l'exploration du monde hors de l'école, un an passa dans le plus grand calme. Quand à dix ans, il fit enfin la rencontre qu'ils voulaient...
Deux belles adeptes de Sram étaient en mauvaise posture face à un grand homme robuste muni d'une épée et d'une adepte de Cra. L'adepte de Iop trouva alors bon de prévenir les autres pour attaquer.
La bataille ne fut pas rude et encore moins épique, à peine les enfants chargèrent que les deux personnes se retournèrent et se firent embrochées par les demoiselles « en détresse » d'un coup de dague bien placé.

Les enfants étaient tous stupéfaits par cela. Ils venaient (sauf l'adepte de Iop qui criait de joie), de se rendre compte que les agresseurs étaient en fait les deux adeptes de Sram qui s'empressaient de piller la caravane avant de disparaître aussi rapidement qu'elles étaient apparues.
Honteux, ils rentrèrent à l'école très rapidement... Le plus rapidement possible... L'adepte de Iop ne comprenait pas grand chose, mais il ne voulait pas se retrouver seul à nouveau alors avait suivit le groupe... Malgré tout, il avait l'étrange impression d'avoir déjà vu ceux qu'il avait prit pour des agresseur... Les visages semblaient familiers...

Trois jours plus tard, on annonça à l'enfant que ses parents étaient morts assassinés d'un coup de dague lors d'une agression de leur caravanes alors qu'ils rendaient visite...
Il ne comprit que trois jours plus tard que c'était lui qui avait causé ce désastre sans même s'en rendre compte... Il ne savait plus quoi penser... Il ne savait même plus ce qui était le plus grave, le fait qu'il ai joué un rôle dans le meurtre de ses parents ou le fait qu'il ne les avait même pas reconnu ?...
Venant de comprendre la triste réalité, il s'isola... Ne pouvant soutenir le choc d'une telle épreuve, ses maîtres décidèrent de lui confier un psychologue.


Il resta à l'école trois ans de plus... Il s'était fait de nouveaux amis, ne pouvant plus supporter la vue de ces anciens camarades à cause du triste évènement... Il n'était plus le même rêveur que dans sa jeunesse... Il rêvait maintenant de vengeance... Il se souvenait encore des masques des assassins de ses parents... Ils avaient une marque de... De la guilde des assassins !


C'est lors de la saison d'hivers qu'il se mit en route de les retrouver... Pas de n'importe quelle façon... C'était un fonceur, un adepte de Iop ! Sa logique était donc d'entrer dans la guilde pour monter en grade et, un jour, pouvoir enfin rencontrer les deux adeptes de Sram !

Lors de son entrée, on le choisit comme simple recrue... Puis, un ans plus tard, garde, puis nettoyeur. C'est à quinze ans qu'il fut enfin assassin... On lui offrit alors une arme redoutable pour lui donner une chance pour ses contrats...
On lui donna : «Perce-étain», une hallebarde au terribles pouvoir de faire de la brume dans laquelle seul le propriétaire pouvait voir... C'était un shushu d'un grade inférieur...
Le sourire aux lèvres, il fit part de son intention de tuer et de sa rage à plusieurs personnes...
La guilde des assassins l'aimait de moins en moins... Il n'obéissait pas aux ordres... Il voulait tuer les proches de ses victimes avant de tuer la personne...
Prit de cette rage sanguinaire, la guilde ne pu l'accepté plus longtemps...
Mais l'évènement qui déclencha son bannissement fut le fait que la femme du maître de guilde lui donna un fils...


Laissé à l'abandon et à la dérive, il erra pendant un an avec un enfant dans les bras... Ne trouvant alors refuge que dans les abris des plus démunis où ont l'acceptait à cause de la douce créature qu'il berçait...
« Si seulement j 'étais plus fort... Si seulement j'avais des objets décents ! » se disait il tout bas...
Suite à un long voyage en quête de puissance et de survit, il retourna dans son village natal. Personne ne le reconnus, du fait qu'il avait quitté sa maison à 5 ans pour aller à l'école...
Cherchant un refuge, il entra donc dans le temple d'Enutrof pour demander l'hospitalité... Qui lui fut accordée.

Le soir, il ne trouvait pas le sommeil à cause de la nostalgie et erra donc dans le temple... Il commença alors à arpenter les longues avenues de roches qui semblaient toutes identiques... Ce n'est qu'au milieu de la nuit, deux heures après qu'il se soit perdu qu'il s'arrêta enfin pour contempler une chose dont il avait entendu parler... Regardant l'orbe posé sur un piédestal et non gardé, il commença à s'en approcher et à tendre la main... Il commença à réfléchir...

« Un cadeau d'Enutrof... Intéressant... Et si je pouvais... Non... Ce n'est pas juste... Ils m'ont aidé... »

Longue fut l'hésitation... Quand enfin, il fut inconsciemment attiré par l'objet... Comme un adepte d'Enutrof qui serait aussi proche d'un coffre plein de kamas... Lentement, il mit la main sur l'objet en question. Après tout, la réflexion n'est pas vraiment l'atout d'un adepte de Iop... C'est pourquoi il agit instinctivement.
Quand il fut dans sa main, un lueur apparue... Comme un rêve... Il voyait des coffres... De somptueuses pierres précieuses... Des sculptures magnifiques... Comme un monde à part où tout ne serait que bonheur et kamas... Il avait pris conscience qu'il y avait plus belles choses que la puissance... L'or ! Le bronze ! L'argent ! Tant de beautés qui ne demandent qu'à être prises...

Quand il se réveilla enfin de sa torpeur, il était entouré de médecins...

« Il se réveille ! Il se réveille ! Prévenez le baron ! "


Il vu alors son frère souriant, presque en larme...

« Hé bien alors ! Mon petit bouftou ! Tu nous as fait une grosse frayeur, hein ?! »


« Où suis-je ?... »

« Tu es chez toi ! Dans la demeure familiale ! Je ne savais pas que tu t'étais laissé pousser la barbe aussi longue en plus des cheveux ! Haha ! Tu te verrais ! On dirait que tu as choisi Enutrof et Iop ! »

« Enutrof ?... Iop ?... Ah ! »

Il regarda vite son corps... Il fut surprit du changement. Il prit alors un kamas pour regarder si c'était possible... Il le lança avec une adresse et une force remarquable.

« Alors là ! Je ne savais pas que... Non... Tu n'as pas fait le pêcher de changer de divinité ?! »

« Calme toi ! Iop est toujours mon dieu... Une fois que j'aurais couper ma barbe tout ira bien ! »

« Tu me rassures... Les hérétiques sont punis, tu sais.. »

« Euh... Tu n'aurais pas vu un enfant avec moi par hasard ? »


« Non, pourquoi ? Tu en as rencontré un ? « 

« Disons que j'en ai eu un plutôt... »

« Toi ?! A cet âge ?! Et en plus... Je pensais que tu ne t'intéressais qu'aux wappins ! »


« Arrête ! C'est de l'histoire finie, je te dis ! Ça n'a pas duré... Et puis... Ça m'a permit de progresser... »

« Ah... »

Son frère était encore plus naïf que lui... Les seules choses qu'il savait de l'adepte de Iop de sa famille était qu'il était lié par un lien de sang et ce que lui dirent ses parents à son sujet... Pas grand chose... Ses tendances wappinophiles par exemple... Mais aussi son imbécilité... Son orgueil... Ses problèmes... Pourtant, jusqu'alors, il l'avait toujours aimé malgré cette vision négative qu'on lui avait donné... De toutes façons, il n'avait pas besoin de raison pour aimer sa famille...

Quand il fut enfin en forme, ils repartirent au domaine.
L'adepte de Iop partit un an plus tard en quête de puissance et de trésor. Il rencontra alors la lignée de Sylve et en tomba amoureux ! Il voulu alors absolument la rejoindre pour participer à cette famille pour pouvoir retrouver ses assassins, se faire plein de kamas, devenir plus puissant et apprendre à maîtriser le don de sa famille, le polymorphisme, … Chose qu'il n'avait jamais tenté auparavant mais qu'il aimerait bien apprendre !




Vous avez des remarques cinglantes, critiques inconstructives, insultes ou alexandrins de tragédie à ajouter ?


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Sep - 20:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le manuscrit de la Lignée de Sylve Index du Forum -> Le Manuscrit -> Histoire et autres. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com